Collaboration

Collaboration Homaar x Mohamed Bourouissa
Collaboration Homaar x Mohamed Bourouissa

La première collaboration d’Homaar est née de la relation de travail et d’amitié entre l’artiste Mohamed Bourouissa et le créateur d’Homaar,Jeremy Planchon.
Il y a une dizaine d’années, un voyage au Brésil a été déterminant dans les orientations de chacun. Jeremy Planchon y lance la Street Biennale, projet d’art monumental dans l’espace urbain. C’est sur ce projet que Mohamed Bourouissa et Jeremy Planchon entament leur collaboration. Ils produisent ensemble deux installations murales a? Sao Paulo. Ces dessins sont aujourd’hui repris sur une série de t-shirts produits en exclusivité et en série limitée pour Homaar. Mohamed Bourouissa poursuit également une résidence a? Rio ou? il réalise une série d’images mises en scène selon le même procédé que sa série Périphérique qui l’a fait connaitre. La série de photographies inédites réalisées par l’artiste lors de son séjour au Brésil est aujourd’hui proposée en édition limitée par Homaar.

Collaboration Homaar x Joël Andrianomearisoa

Pour sa seconde collaboration, après Mohamed Bourouissa, Homaar s’associe à Joël Andrianomearisoa.L’artiste, basé à Paris et représentant de Madagascar à la dernière Biennale de Venise, décline son univers sombre et fragile. Des statements poétiques mêlant l’amour, l’amitié et l’espoir à la tristesse, l’absence et la nostalgie sont mis en scène sur une série de quatre broderies sur toile, une sculpture sous forme de boite renfermant un bouquet de fleurs et une collection de quatre pulls. Avec ces œuvres, Joël Andrianomearisoa reste fidèle à sa narration frontale où la fragilité devient une force revendiquée.

Collaboration Homaar x Joël Andrianomearisoa
Collaboration Homaar x Marlene Mocquet
Collaboration Homaar x Marlene Mocquet

Marlène Mocquet signe la troisième collaboration d’Homaar. L’artiste développe depuis une quinzaine d’années sur ses peintures et céramiques un univers où l’étrange et l’inquiétant côtoient le poétique et l’onirique. Ses créatures extraordinaires et attachantes aux proéminents yeux de poupée viennent peupler la collaboration. Pour Homaar, Marlène Mocquet a conçu en édition limitée deux sculptures de pommes devenues le refuge fantastique d’oiseaux et deux objets textiles au potentiel multiple, rencontre d’une toile murale imprimée et d’une cape, où apparaissent ses paysages mystérieux habités par des personnages de conte énigmatiques et bienveillants.

fr